Casino -Théâtre

Cayenne (97)
FICHE TECHNIQUE :

CLIENT : CAYSINO

MOE : Architecte : Vous Êtes Ici

  • Paysagiste : Chorème
  • MOEXE : JAG Architecture
  • Scénographie : Créafactory
  • BET Environnemental : Terao
  • BET Economie : Vpeas
  • BET Structure / Facade : I+A
  • BET Fluide / Electricité : Babin / Reso
  • BET Acoustique : Ava
  • BET Assainissement : Etiage
  • BET Cuisine : Lage Ingenierie
  • BET SSI : ASSI

PROGRAMME : Casino (MAS + JT)

  • Salle de spectacle
  • Bar Lounge
  • Restaurant

LOCALISATION : Cayenne, Guyane (97)

CALENDRIER : Concours 2018 – Livraison 2022

COUT : n.c.

SURFACES : 2000 m² SDP

Situé en plein Coeur de Cayenne, le long de la route de Montabo, le Casino-Théâtre de Cayenne offre un Casino de jeux intérieur et extérieur, une salle de spectacle de 600 places, un bar lounge et un restaurant avec vue panoramique.

Le parcours du visiteur est l’enjeu central d’un tel programme, mixant trois entités qui doivent fonctionner en synergie, mais également indépendamment.

Cette idée de parcours nous a menés à penser la déambulation des usagers depuis leur arrivée en voiture, jusqu’à leur accès aux différents espaces du Casino-Théâtre, comme un traveling de cinéma.

L’accès se fait par une gracile promenade qui permet de traverser la végétation luxuriante. Cette montée par le biais d’un travelator permet de s’élever doucement au niveau de la canopée de 4 magnifiques manguiers existants et préservés, pour s’approcher du volume simple et géométrique du Casino-Théâtre.

Fruits d’une interprétation contemporaine de l’architecture et du contexte local, les espaces du Casino-Théâtre jouent de l’interpénétration de galeries et de carbets, créant ainsi des gradations variées dans les relations entre l’intérieur et l’extérieur.

La « peau » du volume du bâtiment est traitée de deux manières : un béton banché laissé brut (pour les parties techniques), entrant en contraste avec de généreuses surfaces de claustras de béton clair, dissimulant sans les fermer les parties accessibles au public.

Cette « peau », en plus de créer de subtils jeux de lumières toujours changeantes en fonction du moment de la journée et de la fréquentation des différents espaces, régule ainsi la température du bâtiment par une ventilation naturelle, et multiplie les systèmes passifs (inertie du béton), adéquats au climat guyanais.



 Précédent  Tous les projets Suivant